Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Voilà, c'est fait ?

 

echeveriaVous êtes « raide dingue » des succulentes ???

Les symptômes du virus sont toujours les mêmes !!! Des heures passées à regarder des photos sur le Net, des adoptions compulsives !

Mais, à ce stade, le virus commence à présenter des différences notables selon les individus. Je distinguerais trois catégories :

- Les fous de kipiks

- Les cinglés de salades

- Les butineurs.

Ces derniers, en effet, ne font aucune préférence et se précipitent sur toutes les succulentes passant à leur portée, passant des kipiks aux salades, au gré de leurs coups de coeur…

J'ai pendant une période assez longue fait partie du second groupe. Rien n'était assez rond, assez tendre, assez doux. Mon coeur chavirait devant de jolies rosettes d'Echeveria, je rêvais de caressants tapis de Sedum….

J'ignorais superbement tout ce qui portait épine ! Mais, assez vite, les (mauvaises) rencontres aidant, je suis passée dans le clan des butineurs.

Me soignant à l'homéopathie, j'y suis allée par paliers. Ainsi, mon premier agave ressemblait à un Echeveria…  Rondeur, taiagavelle réduite, toutes les conditions étaient réunies pour me rassurer.

Hélas, je ne me suis pas arrêtée là dans la diversification. Ô non !


Désormais parée de gants Gladiator (ça ne s'invente pas…), j'adopte avec un infini plaisir et manipule avec une tranquille délectation des monstres redoutables dont le seul nom m'aurait fait frémir d'effroi il y a quelques mois.

 

 

Alors, croyez-moi, ne dites surtout pas que tel ou tel genre n'est pas fait pour vous ! Toutes les succulentes ont un charme fou qu'elles vous dévoileront un jour…

euphorbe

 

Et méfiez-vous !

Je vous le confie… sous le sceau du secret, bien sûr. Il y a dans nos groupes de terribles contaminateurs prêts à tout pour propager l'épidémie succulentophile. Posts alléchants, photos tentatrices, tous les moyens leur sont bons.

Vous le savez… Nous, les débutants, sommes des proies sans défense. Prenons donc garde ! Le virus est redoutable et incurable.

Je crains bien que, pour moi, il ne soit déjà trop tard...

 

 


Sylvia Burroni

logo ACS les blondes