Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Acheter des plantes sans tomber dans les pièges courants. Bien choisir, éviter les parasites et les maladies, quand et où acheter.

Commençons

Il existe plusieurs manières d'acquérir des plantes, le plus important étant d'obtenir celles que l'on désire et qu'elles soient non seulement abordables mais en bonne santé.
Encore faut-il avoir un ordre d'idée pour les prix et ne pas tomber sur des plantes qui n'ont de bien que l'apparence. Plusieurs moyens sont à la disposition de tous les amateurs.
Chacun y trouvera des avantages et des inconvénients. Tout le monde n'a pas Internet ou n'habite pas près d'un spécialiste de la vente des Cactées. Ni non plus n'est connaisseur. Pourtant par exemple lors de l'achat d'une plante, quelques petits gestes et regards suffisent pour pouvoir estimer la qualité. La question des prix est un tout autre problème.
Deux belles Euphorbes ou autres, identiques et en bonne santé peuvent être vendues à des prix très différents. Il suffit en général de comparer ou bien de connaître d'autres passionnés afin de se faire une petite idée.
Bien que des fois il soit possible de "craquer" pour une plante qui nous séduit, et ceci à un prix quelque peu abusif ! Mais on ne connaît pas forcément les conditions, bonnes ou mauvaises dans lesquelles elles ont été cultivées.

Remonter

Les petites annonces

Avec Internet, il est assez simple de passer une annonce.
Certains sites plutôt spécialisés dans les plantes succulentes proposent gratuitement ce genre service. Merci à eux. (Le cactus Francophone par exemple sur lequel vous pouvez trouver une liste de producteurs en plus du services des petites annonces).
Là, il est courant de se voir proposer des échanges suite à une liste que l'annonceur propose. On lui expédie la sienne, on se met d'accord. Et enfin l'échange se fait par la Poste(ou suite à une rencontre suivant les distances des domiciles). J'ai déjà acquit des boutures par ce moyen. Il est vrai que ne connaissant pas toujours la personne, une certaine anxiété peut apparaître...
Mais bon on peut toujours essayer avec uniquement quelques sujets. Le risque est limité. Je n'ai jamais eu de problème et c'est tant mieux. Lors de l'envoi d'une liste, on est surpris des fois du nombre d'espèces que le correspondant propose. Mais il faut dire qu'a l'autre bout du fil, une personne souvent aussi passionnée que nous se trouve dans la même situation. L'échange, la vente aussi. Là il faut envoyer un chèque plus les frais de port. Une certaine confiance est nécessaire. Des sites proposent des listes de graines, allez voir ici.

Les associations

Grâce aux associations succulentophiles, les passionnés peuvent entrer en contact. Il s'agit là d'un point important. L'isolement n'existe plus. De plus il est des fois possible d'entrer en contact avec des personnes dont nous ignorions l'existence, tout près de chez nous.
Il en résulte des visites à domicile des collections.
Les associations organisent aussi des expositions ventes, des rencontres, avec projections de diapos, présentations d'un genre, d'un pays... En général les plantes qu'il est possible d'obtenir lors de ces petites réunions sont de bonne qualité. Souvent son propriétaire, même s'il ne connaît pas le nom d'espèce, sera toujours en donner les conditions de culture. Point essentiel. Lors d' expositions ventes les prix sont de 2 à 5 fois moins élevés que chez le marchand du coin ! Et pour une bonne qualité. J'ai rarement vu de nouvelles acquisitions qui devaient être immédiatement rempotés ou débarrassées de parasites.
Ce qui est enrichissant aussi, ce sont les dialogues entre passionnés. Partage d'expériences, méthodes de culture, substrat utilisé, des tuyaux sur les bons endroits pour acheter...Enfin des personnes qui ont un succulent intérêt à converser sur tout ce qui touche aux succulentes !!!

Remonter

L'achat

Où acheter ? En voilà une de bonne question. Chez le pépiniériste du coin ou bien chez un producteur ? Le producteur, fait-il partit des professionnels sérieux ou pas ? Là, je vais donner un avis très personnel.
Les professionnels déjà.
Il en existe de très bien, d'autres peu scrupuleux. Ah oui mais les quels me direz vous ? Je ne les ai pas tous essayé. Un seul à vrai dire. (j'ai quand même évoqué les fournisseurs avec des habitués). Le problème reste le même. Demandez à d'autres ou alors faites un essai. Les amateurs qui ont de l'expérience, c'est certain n'auront pas à se poser la question. Les débutants oui.
Vous pouvez toujours en essayer un, histoire de vous faire une idée. Les établissements H. Kuentz (aux quels par le passé j'ai adressé une commande), proposent un grand choix de plantes avec un catalogue offert gratuitement à la commande. Il ne s'agit pas seulement d'un catalogue mais d'un petit guide de culture avec beaucoup d'indications utiles. Et de plus, pas de montant minimum pour les commandes, ce qui fait que pour tester, vous n'êtes pas obligé de signer un gros chèque. D'autres, sûrement proposent ce genre de services à qualité égale avec des prix aussi raisonnables. Dans le choix du revendeur, là encore, les associations peuvent jouer leur rôle grâce aux rencontres organisées.
Maintenant passons aux pépiniéristes.


Spectacle trop fréquent ! Les cochenilles. (Photo de Jeannot)cococh 2

Leur activité dans la vente de succulentes n'étant pas la plus importante, le bon état des plantes s'en fait ressentir. Plantes malades, étiolées, couvertes de cochenilles, état des racines difficile à vérifier, substrat composé principalement voir complètement de tourbe... Bien des fois ces plantes sont "forcées" à l'engrais et n'ont jamais vu la lumière du jour. Rendement oblige.
Les vendeurs qui s'occupent de ces rayons ne sont pas spécialistes, les étiquettes quand elles sont présentent indiquent n'importe quoi... J'arrête là, la liste est longue.
Mais alors, il ne faut rien y acheter ?
Non, ce n'est pas ce que je dis. Juste qu'il ne soit pas superflu bien regarder, des fois une belle petite plante qu'il faudra irrémédiablement rempoter peut nous tenter ! Je me suis plusieurs fois laissé prendre. Déjà, les plus petites sont les moins chères et souffre moins d'un changement radical de conditions de vie ( lumière, chaleur...)
Beaucoup de personnes ( ici je parle surtout des acheteurs amateurs, novices) achètent. A la maison, la plante a l'air de se porter à merveille, le rempotage n'est pas effectuer, elle n'est pas toujours placée près d'une source suffisante de lumière, elle n'a pas ou rarement d'eau... (ben oui vous savez, un cactus il ne faut pas l'arroser !). Bref, les mois passent, elle s'étiole, les tissus deviennent vert clair, elle penche, se dessèche...puis meurt.
Hop poubelle ! Et on retourne à la pépinière et le cycle recommence.
Ce type de comportement vis à vis d'une plante avec le résultat qui s'ensuit n'est pas uniquement du au fait qu'il s'agit d'un ou d'une novice.
Bien souvent, les cactus (largement plus vendus) poussent sous lumière artificielle, avec une chaleur non négligeable, et de l'engrais. Résultat : bonne croissance. Mais plante fragile. Lorsqu'elle arrive chez nous, elle subit un choc qui des fois bloque sa croissance ou alors l'affaiblit un temps. Il lui faut se ré-acclimater. Une plante de petite taille (jeune) se ré-adapte mieux.
C'est la même chose pour toutes les plantes d'ailleurs. Bon si on inspectait le joli petit rebutia muscula qui se trouve devant nous !

L'examen de la plante

Premièrement a t'il un aspect de plante en bonne santé ?
Examinez l'apex (du latin : sommet) on y trouve quelque fois des cochenilles ou des petits amas cotonneux.
Le collet (la base) n'hésitez pas à gratter un peu le substrat à l'aide d'un petit bout de bois par exemple. Pas de parasites ? Est-il ferme ? Sa couleur ? Verte d'accord, mais si les tissus ont vieillit, tout dépend de l'age de la plante, ils ressembleront à une fine écorce marron clair. Tout ce qui est bizarrement mou, suintant est à éviter, le collet est en train de pourrir, la plante est condamnée.
Après, voilà ce que je fais et qu'il n'est pas toujours facile ni possible : j'attrape la plante à pleine main comme pour un rempotage. Comment je fais pour ne pas me piquer ? Je me pique...un peu. Il est clair qu'avec certaines cactées cette prise n'est pas possible, mais il existe le papier ou le renversement délicat du pot. Ensuite j'examine l 'état de ce que je peux voir des racines et j'en profite pour jeter un autre petit coup d'oeuil au collet.
Ce que je cherche ce sont toutes ces petites choses agrippées aux racines, taches blanches, amas cotonneux... Et j'en passe. Mais c il s'agit là des principales. Bien sur on pourrait traiter, nettoyer mais acheter une plante parasité, moi je veux bien si encore ce n'est pas une invasion, mais quand même. Certains revendeurs, si on leur démontre la chose consentent à faire un petit prix, bien rarement. D'autre dont je ne citerais pas les noms pour éviter de leur faire perdre le peu de clients qu'ils ont répondent carrément qu'ils "s'en foutent" !
Et ça c'est véridique et chez un pépiniériste nationalement connu ! C'est aussi chez lui que j'ai vu en vente des plantes mortes pendant plus d'un an, et même après leur avoir signalé. C'est rien, juste un petit coup de gu...

Donc si je dis examiner c'est qu'il est possible de trouver de belles plantes.
Cependant le choix est restreint, seules les espèces les plus courantes s'y vendent.
Autre point, les fausses fleurs. Pardon. Les vraies fleurs qui n'ont rien à voir avec les succulentes. Qui d'ailleurs, elles sont bien plus belles que les impatients. Donc, je disais que ces "fleurs" sont plantées ou collées. Question de goût. Pour ceux qui ne savent pas faire la différence, regardez bien le point de fixation des "fleurs". Cela ne trompe jamais. On peut toujours acheter et les enlever après. Oui. Mais des fois elles sont collées à l'aide d'une colle qui ressemble à un petit paquet de plastique blanc ou transparent qui recouvre pas mal d'aiguillons. Dans ce cas, l'extraction des petites fleurs nécessitera l'arrachement des aiguillons et dans d'autres cas de l'épiderme.

Heureusement, et là j'espère ne pas me tromper, les Stapéliees semblent épargnées.
Voilà, achetez ce que vous voulez, ou bon vous semble, il y a du bon partout mais plus chez certains. Soyez observateurs, vous économiserez et ne risquerez pas d'être déçu...

Articles extrait du site : Cactus.com
Florent Papadopoulos