Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Quelle ne fut ma surprise lorsque Georges Meunier me demanda, il y a déjà pas mal de temps, de rédiger des articles pour A.C.S. !

Qu'allait venir faire une Corse débutante dans une association bretonne de succulentophiles avertis ?

Qu'allais-je pouvoir raconter ? Ma perplexité s'accrut à la lecture des articles déjà rédigés par des membres de l'association. Les connaissances solides qui transparaissaient à chaque ligne me faisaient prendre conscience de l'expérience de leurs auteurs… et du fossé qui nous séparait.

Les mois passaient et Georges, régulièrement, me reparlait de sa proposition. Je sentais qu'il réfléchissait à ce que pourrait être la teneur de ces articles. Chez moi aussi, l'idée faisait désormais son chemin…

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Le déclic !

Souvenez-vous ! Fouillez dans votre mémoire !

Quel est l'élément déclencheur qui, un jour, vous a inoculé le virus des succulentes ? Une personne ? Une plante ?

Moi, ce n'est pas lointain et c'est à jamais gravé dans ma mémoire…
C'était l'été 2015. Une chaleur torride étouffait mon jardin. Une chape de plomb semblait peser sur lui. J'étais prévenue, notre commune manquait d'eau et il était donc hors de question d'envisager d'arroser.

Le coeur brisé, je voyais mes plantes m'échapper. Impuissante, je voyais mourir sous mes yeux de nombreuses méditerranéennes, pourtant choisies pour leur robustesse. Mes rosiers anciens, sélectionnés avec amour pour leur résistance à la chaleur, n'étaient plus qu'un faisceau de branches squelettiques.

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Voilà, c'est fait ?

 

echeveriaVous êtes « raide dingue » des succulentes ???

Les symptômes du virus sont toujours les mêmes !!! Des heures passées à regarder des photos sur le Net, des adoptions compulsives !

Mais, à ce stade, le virus commence à présenter des différences notables selon les individus. Je distinguerais trois catégories :

- Les fous de kipiks

- Les cinglés de salades

- Les butineurs.

Ces derniers, en effet, ne font aucune préférence et se précipitent sur toutes les succulentes passant à leur portée, passant des kipiks aux salades, au gré de leurs coups de coeur…

J'ai pendant une période assez longue fait partie du second groupe. Rien n'était assez rond, assez tendre, assez doux. Mon coeur chavirait devant de jolies rosettes d'Echeveria, je rêvais de caressants tapis de Sedum….

J'ignorais superbement tout ce qui portait épine ! Mais, assez vite, les (mauvaises) rencontres aidant, je suis passée dans le clan des butineurs.

Me soignant à l'homéopathie, j'y suis allée par paliers. Ainsi, mon premier agave ressemblait à un Echeveria…  Rondeur, taiagavelle réduite, toutes les conditions étaient réunies pour me rassurer.

Hélas, je ne me suis pas arrêtée là dans la diversification. Ô non !


Désormais parée de gants Gladiator (ça ne s'invente pas…), j'adopte avec un infini plaisir et manipule avec une tranquille délectation des monstres redoutables dont le seul nom m'aurait fait frémir d'effroi il y a quelques mois.

 

 

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Les semaines passent et le virus, loin de s'apaiser, comme certains autour de vous l'espéraient peut- être, devient de plus en plus redoutable.

Vous avez l'impression d'être cerné(e).

Vous allez faire un quelconque achat dans un magasin de bricolage ? Vous vous rendez compte qu'une petite rosette vous fixe dans l'espoir d'être adoptée.

Vous faites vos courses de nourriture ? Hop, avant que vous n'ayez eu le temps de réagir, des plantounes ont sauté dans le chariot !

Les adoptions se multiplient et les photos que vous admirez sur le Net se révèlent, on ne le dira jamais assez, particulièrement incitatives et donc nocives.

Et il y a toujours quelqu'un dans votre entourage qui, profitant de votre état de faiblesse extrême, vous propose de vous faire connaître un groupe, de vous inscrire dans une association.

Vous voici donc entouré(e) désormais d'un groupe chaleureux. Tout le monde ou presque se tutoie. Chacun parle de cette passion commune. Vous vous sentez enfin dans la norme ! Entre contaminés…